Menu

Peindre à la bibliothèque : pourquoi pas ?

8 avril 2017 - Non classé

accueilLe mardi 28 mars, la bibliothèque se métamorphosait. L’étage s’en trouvait transformé.

Guergana Bakalova, habitante de la commune, diplômée des sciences de l’éducation et des Beaux-Arts, investissait les lieux pour nous proposer un atelier original mêlant dessins et peintures.

En s’inspirant de techniques utilisées par certaines artistes, tels Joan Miró ou Henri Matisse, il s’agissait de confronter les participants aux pratiques de la peinture et du dessin dans ce qu’elles nous enseignement sur nos attentes, nos propres limites et notre contrôle sur les événements.

 

C’est par un atelier de gribouillage que cet après-midi commença…Oui, de gribouillage !

Basée sur les travaux d’une artiste et de sa fille, cette activité constituait un vrai défi. En effet, comment trouver des formes, les matérialiser, à partir de gribouillages totalement aléatoires ? Confrontés à cette nouvelle angoisse, non plus celle de la page blanche mais celle d’une page « profanée », les participants se sont creusé les méninges et ont relevé le défi…avec talent !

1_2

1_4

1_5

Lors de l’exercice suivant, il fallait tout d’abord peindre une forme rectiligne : carré, rectangle, losange ou n’importe quel autre parallélépipède biscornu que vous pouviez imaginer !

2_1

Une fois cette première étape réalisée, les participants laissaient tomber quelques gouttes d’encre de chine sur leur feuille puis, à l’aide d’une paille, déplaçaient l’encre au gré du souffle. Mais comment diriger ce liquide qui s’enfuit, se divise, se démultiplie ? Les réalisations mêlent ces deux aspects : celui du contrôle et celui de l’imprévisible.

2_2

2_3

Pour terminer ce riche après-midi, Guergana s’est inspirée d’une méthode de Matisse utilisée dans ses dernières années, notamment la période des « papiers découpés » : dessiner à l’aide d’un fusain, prolongeant un bâton de presque un mètre…A cette distance de la feuille, difficile de contrôler son trait !

3_3

3_2

3_1

La bibliothèque remercie Guergana Bakalova pour son initiative originale, généreuse et bienvenue en nos locaux, ainsi qu’Anne Grossiord et le Service des retraités de la ville de Gaillard pour leur participation et leur soutien dans l’organisation de cet événement.

Merci à tous les participants de s’être prêtés à ce nouvel exercice que nous espérons renouveler et élargir à d’autres publics !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This